04/07/2006

Tristesse...

Comme tous les jours, je vais nourrir mes animaux, c'est-à-dire, les oies, canards, coqs; je n'ai plus de poules, celles-ci ayant disparues en décembre dernier.Il paraîtrait que ce se seraient une fouine ou un renard, mais moins probable car habitant à cinq minutes à pied du centre-ville.J'avais déjà perdus deux oies, retrouvées mortes (décapitées) peu avant les fêtes de fin d'année !!Depuis quelques temps, une oie était mise à l'écart, car étant presque toujours couchée, les autres venaient l'attaquer et je l'avais donc mise dans la partie potager où elle mangeait un peu ! Comme le vétérinaire venait à la maison, il est venu la voir et a pensé à un problème peut être lié à la forte humidité que nous avons connus et ce, pendant la période de confinement (champignons) !! Il m'a remis des comprimés à lui donner pendant 7 jours.Ne la voyant pas aujourd'hui, je la cherche une première fois et je ne la trouve pas, j'ai regardé sous les branches d'arbres car avec ce soleil de plomb, elle s'y abritait mais rien, d'où inquiétude; je me suis dit que c'est impossible à moins d'un vol, toujours possible car l'accès peut être facile par l'arrière, surtout que des travaux sont en cours au bout du terrain à la rivière (la Senne) et on déboise tout de chaque côté des rives !Je refais donc le tour du terrain une seconde fois et je la vois, elle s'était cachée dans un coin, je la touche mais hélas elle était sans vie, un chagrin est monté en moi, car chaque jour, je lui mettais de l'eau et sa nourriture ! Je lui faisais également une petite caresse qu'elle ne refusait pas !A cet instant, je n'ai pas encore eu le courage de la changer de place, il faudra pourtant que je le fasse tantôt...Certains me diront peut être, bah, ce n'est qu'une oie mais tout de même quand on soigné un animal depuis un certain temps, cela fait mal et de toutes façons, c'est un animal comme un autre et ils font également parties de la petite famille...et comme j'aime tous les animaux...Elle aura sa place pas loin des autres. Il m'en reste trois.Jean-Paul.

13:02 Écrit par Jean-Paul | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

Je te comprend. J'ai eu beaucoup d'animaux. J'en ai perdu beaucoup mais c'était chaque un moment de tristesse, de vide.

Écrit par : biglodion | 04/07/2006

Allez ... ... courage , Jean-Paul ... Ce n'est pas facile , c'est vrai ... Une fois que ce sera fait , il te restera les bons souvenirs ... Il ne faut garder que le meilleur ... Papouilles amicales d'un p'tit bobtail touché par ton émotion .

Écrit par : Falou et cie | 04/07/2006

Allez secoue toi .....de ta tristesse tu as fait ce que tu pouvais pour elle je n'aime pas d'en perdre non plus que se soit une perruche ou un poisson rouge . .....n'étons pas rèsponsable de ce que l'on apprivoise ...dixit ce cher Antoinde deS-E....

Écrit par : Buck joe charly | 04/07/2006

NOUS SOMMES tres malheureux a la perte de nos animaux , qui ont fait un bout de chemin avec nous , tres triste jp , gros bisous a toi , merci pour tes adorables com .

Écrit par : YEPA | 04/07/2006

nos amours vont aussi bien aux animaux qui nous accompagnent, jai toujours eu du chagrin et lorsque j'avais des poules, jamais je n'aurais pu les manger. Je n'ai plus qu'une petite chienne et j'aurais encore un gros chagrin quand son tour viendra, le plus tard possible.
Merci pour ton passage chez moi, c'est gentil
bisous

Écrit par : laura | 04/07/2006

oh la pauvre ,,,, mais tu as fait ce que tu as pu....

je t'accompagne dans cette tristesse .
courage.
merci a toi d'aimer tant les animaux je suis pareil .
bisous mon ami

Écrit par : adespota | 07/07/2006

Les commentaires sont fermés.